Quand l’évêque rencontre les équipes pastorales paroissiales

Comme il l’avait annoncé lors de la rentrée diocésaine, Mgr Boulanger, avec des membres du conseil épiscopal, a entamé une série de rencontres avec les équipes pastorales des dix pôles missionnaires du diocèse. Le vendredi 2 décembre, en soirée, 25 personnes se sont retrouvées à Vire.

Il a régné une ambiance fraternelle tout au long de la soirée dans la salle de conférences de la communauté des sœurs du Cœur Immaculé de Marie. Chacune des quatre paroisses présentes (St-Ortaire en Souleuvre, Ste-Croix du Bocage, St-Jean du Bocage, St-Pierre Maubant du Bocage) a d’abord présenté ce qui se vivait sur son territoire : difficultés, priorités… De ce premier tour de table, sont ressortis différents thèmes : présence et engagement des chrétiens, évangélisation des jeunes générations (jeunes et adultes), participation à la vie paroissiale. Face à tous ces constats, difficiles mais bien réels, Mgr Boulanger est revenu sur ce qui s’était vécu dans le diocèse depuis six ans : Cap 2012, les orientations diocésaines, la mise en place des pôles missionnaires et enfin la nécessité que chaque chrétien devienne, selon le vœu du pape François, « disciple-missionnaire ». Ne cédant pas au pessimisme ambiant, notre évêque a lancé cette phrase, valable pour tout chrétien, en signe d’encouragement : « Réjouissez-vous car vous avez tenu bon dans la foi ! ».

Se mobiliser
Dès lors, la rencontre a pris une autre tournure. En petits groupes, les membres des équipes pastorales, auxquels s’étaient joints quelques représentants de services diocésains, sont revenus sur ce que l’évêque venait de leur dire : « Il nous incite à adopter le regard de la foi » a noté l’un d’eux. Puis, sur une grande feuille, chaque groupe a répondu à cette question : que ferions-nous mieux si nous le faisions ensemble ?
Le temps du repas a permis d’atteindre un des objectifs de la soirée : faire connaissance entre les participants. Puis, après cette pause, le Père Xavier Signargout, vicaire général, a endossé le costume d’animateur pour permettre à chaque groupe d’exprimer ses réflexions. Il a synthétisé ces dernières en quatre idées :

  • Le besoin d’un soutien mutuel dans la foi : pèlerinages, récollections…
  • Le partage des expériences : à l’intérieur d’un pôle mais aussi avec d’autres pôles.
  • La mise en place des temps forts communs, d’événements…
  • La réflexion sur le thème du pardon, chemin de conversion des personnes et des communautés.

Pour conclure, Mgr Boulanger s’est appuyé sur un passage de l’Evangile selon St-Marc (Mc 3,13-19) dans lequel Jésus choisit ses douze disciples. Ainsi, a-t-il souligné qu’il nous faut bâtir des communautés priantes, dont les membres vivent la communion malgré leur diversité : « Nous avons à être créatifs pour que chacun trouve sa place dans la communauté ». Comme l’a dit le pape François aux jeunes lors des journées mondiales de la jeunesse : « Dans une équipe de foot, il y a des titulaires et des remplaçants. Dans l’Eglise, il n’y a pas de remplaçants, il n’y a que des titulaires ! ». Chacun des participants à cette soirée en est lui aussi convaincu.

Alexandre Barbé

img_8330img_8337img_8340img_8344