Homélie – Confirmation de jeunes

Frères et sœurs et vous chers jeunes,

Sainte Thérèse de Lisieux dit que le plus beau jour de sa vie ce fut le jour de sa confirmation. Elle ne comprenait pas à son époque qu’un événement aussi important ne soit pas davantage solennisé. Elle dit que la confirmation est le sacrement de l’Amour de Dieu pour nous. Elle écrit toujours le mot amour avec un grand A. « Je m’étais préparée dit-elle, avec beaucoup de soin à recevoir la visite de l’Esprit Saint. Je ne comprenais pas qu’on ne fasse pas une grande attention à la réception de ce sacrement d’Amour. Ah ! Que mon âme était joyeuse ! Comme les apôtres, j’attendais avec bonheur la visite de l’Esprit Saint. Je me réjouissais à la pensée d’être bientôt parfaite chrétienne et surtout à celle d’avoir éternellement sur le front la croix mystérieuse que l’évêque marque en imposant le sacrement de confirmation. Quand l’heureux moment arriva, je ne sentis pas un vent impétueux au moment de la descente du Saint Esprit, mais plutôt cette brise légère dont le prophète Élie entendit le murmure. Ce fut ma chère petite Léonie qui me servit de marraine. Elle était si émue qu’elle ne put empêcher ses larmes de couler durant la cérémonie. J’eus le bonheur de m’unir à Jésus en ce beau jour en recevant la Sainte communion. » Céline, la sœur de Thérèse dira que ce jour-là Thérèse était remplie d’enthousiasme parce qu’elle avait compris en recevant l’esprit d’Amour de Dieu qu’elle était aimée de Lui et de Jésus. Il y avait dans son regard, dit-elle, une telle flamme surnaturelle que je la trouvais profondément émue. »

Dans l’Evangile, Jésus nous dit : « L’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera tout.» Ce que l’Esprit Saint nous enseigne c’est le sens de la vie. Mais qu’est ce que vivre quand on a perdu ses raisons de vivre. La foi nous donne des raisons de vivre. Vous le savez bien : Il n’est pas facile d’être chrétien aujourd’hui et c’est encore plus difficile pour les jeunes qui vont recevoir le sacrement de Confirmation. Et c’est la raison pour laquelle ils ont besoin de recevoir l’Esprit Saint pour approfondir leur foi au Christ. Mais je demanderai plus particulièrement au Seigneur d’envoyer sur eux trois dons particuliers. D’abord l’esprit de communion. Ensuite, l’esprit de vie. Enfin, l’esprit de vérité.

1) Pourquoi l’esprit de communion ?

L’une des grâces que nous allons demander à l’Esprit Saint concerne le pardon. Il n’y a pas de communion possible dans la vie sans le pardon. Mais, pourquoi est-il si difficile de s’entendre et en même temps de pardonner ? Il en est ainsi de la vie humaine. Nous sommes faits pour la relation car nous sommes créés à l’image du Dieu Trinité qui est communion dans la différence. Et en même temps, c’est bien là où nous sommes blessés. A travers vos lettres, vous posez la question, « pourquoi n’arrive-t-on pas à s’aimer ? ». Oui, il est difficile de vivre dans la communion. Mais, c’est en recevant l’esprit de Dieu, cet esprit d’unité dans la différence que le Seigneur nous donne cette grâce de vivre ensemble. Nos contemporains cherchent la fraternité. Au fond, la fraternité, c’est un don de Dieu que nous avons à lui demander et c’est cela l’esprit d’unité, l’esprit de communion.

2) L’esprit de vie.

Le Dieu dans lequel nous croyons et que Jésus nous a révélé, c’est un Dieu de vie. Dans la Bible, Dieu dit : « il y a les forces de mort, il y les forces de vie. Choisis la vie. » La vie, c’est un combat et ce combat durera jusqu’à la fin de nos jours. Alors, cette force de vie, il faut la demander à Dieu. Vous les jeunes, il vous arrive parfois d’être tentés par les forces de mort. Or, Dieu vous dit : « choisis la vie ». Et ce choix, pour le vivre, vous avez besoin de recevoir l’esprit de Jésus qui est un esprit de vie

3) Enfin, j’aimerais demander au Seigneur, pour vous, l’esprit de vérité.

Vous savez bien, vous les jeunes, que vous vous posez des questions : qui croire aujourd’hui ? A qui se fier ? On entend tellement de choses contradictoires, ne serait-ce qu’à la télé. Et puis il y a bien d’autres religions que la religion chrétienne. Est-ce que Jésus est la vérité ? Il en est de même dans la vie. Vous vous demandez en qui avoir confiance car il vous arrive, vous aussi, d’être trompés dans votre confiance. Or, Jésus nous promet, dans l’évangile, qu’il enverra sur nous l’esprit de vérité et c’est lui qui nous aidera à grandir dans la foi et surtout à comprendre les mystères mêmes de Dieu. Beaucoup de nos contemporains ont un GPS dans leur voiture mais dans leur vie, ils ne savent pas où se guider. Notre GPS à nous les chrétiens c’est l’Esprit Saint. Certains d’entre vous ont entendu l’appel de Dieu dans leur vie mais ils hésitent à répondre Oui car cela leur semble tellement difficile. Chers jeunes, sachez que lorsqu’on dit Oui à Dieu on est pleinement heureux et que Dieu nous donne de vrais amis dans la foi.
Chers jeunes, Rendez-grâce à Dieu pour avoir grandi dans la foi.
Vous êtes les tournesols de Dieu et je vous invite sans cesse, comme le tournesol qui se tourne vers la lumière, à vous tourner vers la lumière du Seigneur. La foi grandit toujours à travers les épreuves. Prenons l’image de la truite. Le chrétien dans le monde est comme la truite dans un cours d’eau rapide. Elle nage à contre courant. Elle vit dans un état de résistance continuel. Elle nage à coups de rein. L’eau ne la gêne pas : elle y prend appui pour remonter vers la source du torrent. Le chrétien n’a pas à quitter le monde. Sa foi l’invite simplement à nager à contre courant. Rappelez-vous qu’il n’y a que les poissons morts qui se laissent porter par le courant. Nous ne sommes pas dans le vent actuellement, mais les modes passent vite. D’ailleurs vouloir être dans le vent c’est souvent une ambition de feuille morte. Ne soyez pas une feuille morte mais soyez la feuille du chêne qui traverse l’hiver et qui attend les bourgeons de printemps. La foi est du côté du bonheur : « Heureux ceux qui croient », dit Jésus. « Nous les chrétiens, nous sommes comme un oiseau qui chante mais dans un buisson d’épines ».

+Jean Claude Boulanger
Evêque de Bayeux- Lisieux