Vos questions

Je voudrais...

Je veux faire baptiser mon enfant.

Prenez contact avec votre paroisse.

Je veux demander le baptême.

Pour les adolescents, adressez vous à votre paroisse.

Pour les adultes, rendez-vous sur la page du service du catéchuménat.

Je veux une copie intégrale d’acte de baptême pour mon mariage à l’Église, comment faire ?

Je m’adresse au diacre ou au prêtre qui prépare mon mariage, c’est lui qui demande cet extrait de baptême à l’évêché.

Je veux un certificat de baptême.

Pour se procurer un certificat de baptême, il convient de rechercher et de contacter la paroisse ou la chapelle dans laquelle a eu lieu votre baptême en indiquant clairement la date du baptême, la date de naissance, le nom des parents au moment du baptême.
S’adresser à la chancellerie de l’évêché :
7, impasse Glatigny
BP 62250
14406 Bayeux cedex.
Courriel : lechancelier@bayeuxlisieux.catholique.fr

Joindre une enveloppe timbrée pour la réponse, les documents sont envoyés uniquement par courrier postal.

Je veux faire annuler mon baptême.

Il n’est pas possible d’annuler au sens propre un baptême, mais vous pouvez demander à faire inscrire sur les registres votre refus d’être considéré comme catholique.

S’adresser à la chancellerie de l’évêché :
7, impasse Glatigny
BP 62250
14406 Bayeux cedex.
Courriel : lechancelier@bayeuxlisieux.catholique.fr

Je souhaite me marier à l’Eglise.

Prenez contact avec votre paroisse.

Consulter aussi notre page thématique sur le mariage.

Je souhaite faire annuler mon mariage.

L’Eglise ne peut pas annuler un mariage, mais il est possible de demander si un mariage n’est pas valide (nullité de mariage).

Pour ces questions, prendre contact avec l’Officialité.

officialite@bayeuxlisieux.catholique.fr

02 31 29 34 97

Je veux inscrire mon enfant au catéchisme.

Prenez contact avec votre paroisse.

Si votre enfant est inscrit dans une école catholique, renseignez-vous auprès du directeur d’établissement, un parcours de catéchèse peut lui être proposé.

Je souhaite devenir catéchiste.

Prenez contact avec votre paroisse. Des formations sont proposées par le service de catéchèse.

Les horaires des messes, c’est par là.

Si vous constatez des horaires non mis à jour, informez la paroisse concernée.

Je ne sais pas de quelle paroisse je dépends, comment le savoir ?

Rendez-vous sur la page PAROISSES.

Je souhaite rencontrer des jeunes chrétiens, participer à des activités, pèlerinages, rencontres, concerts… pour les jeunes ?

Connecte-toi sur le site de la Pasto Jeunes.

 Je voudrais m’adresser au service d’exorcisme, comment faire ?

Accueil destiné aux personnes confrontées à la souffrance et au mal.
Écrire à l’accueil Sainte Thérèse : 1 rue Nicolas Oresme, BP 6298. 14067 Caen Cedex  Courriel

Je veux inscrire mon enfant dans un établissement d’enseignement catholique.

Renseignements auprès de la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique.

Je souhaite pouvoir communier.

Pour un enfant ou un adolescent, adressez vous à votre paroisse.

Pour un adulte, adressez vous au service du catéchuménat.

Je souhaite recevoir la confirmation.

Pour les jeunes, adressez-vous à votre paroisse.

Pour les adultes, adressez-vous au service du catéchuménat.

Je veux me confesser, je veux recevoir le sacrement de réconciliation.

Se confesser, c’est possible et c’est une joie de pouvoir revenir à Dieu grâce au ministère des prêtres. Pour cela, contactez votre paroisse pour savoir quelles sont les horaires des permanences, ou comment prendre un rendez-vous.

Recherches généalogiques, à qui m’adresser ?

Adressez-vous au Service des Archives du diocèse
Françoise Khédine
7, impasse Glatigny BP 62250
14406 Bayeux cedex.
Avec une enveloppe timbrée pour la réponse.

Je souhaite un reçu fiscal pour le Denier de l’Église ?

Adressez-vous à :
Service Denier.
Maison diocésaine.
1, rue Nicolas Oresme.
14000 Caen.
Courriel

Les évêques veulent mieux soutenir les victimes dans leur attente d’écoute et de justice et mieux aider tous les éducateurs à lutter contre la pédophilie. Annoncé parmi les nouvelles mesures prises par la Conférence épiscopale française, destiné au grand public, le site d’information et de ressources est en ligne. Le Père Gérard Le Stang, Secrétaire général adjoint, en détaille le contenu.

Pourquoi un site Internet ?

L’intention première des évêques était une réédition de la brochure « Lutter contre la pédophilie ». Mais pour permettre une information et une formation plus immédiates et plus rapides, ils ont fait le choix de mettre en ligne un site. C’est aussi un moyen d’expliquer au plus grand nombre les méthodes et les moyens de lutte dont l’Église se saisit contre ce fléau. De plus, la formule d’un site internet permet de rester à jour par rapport aux différentes évolutions possibles : dispositifs de lutte, législation, etc.

Avec quels contenus ?

Ce site a une utilité immédiate dans la mesure où il donne des éléments pour comprendre et agir. Une page est consacrée aux démarches à effectuer par l’évêque quand il est informé d’un abus sur mineur. Il offre aussi aux victimes ou à leurs proches la possibilité d’entrer en contact direct avec les évêques via une carte des diocèses français. Il reprend un certain nombre d’informations issues de la brochure « Lutter contre la pédophilie » et renvoie vers des ressources documentaires : documents du Magistère – du Pape, des évêques de France ou d’autres pays.

paroledevictimes@cef.fr, l’adresse mail qui permet aux victimes de donner leur témoignage et de prendre contact avec l’Église est pérenne. Elle continuera d’orienter vers les évêques où les responsables religieux d’Église concernés par des faits.

Le pape François a publié un Motu Proprio qui redit l’importance de suivre les procédures. Quel impact pour l’Église en France ?

Ce texte met en forme ce que les papes successifs ont exprimé, en particulier en parlant de « Tolérance zéro ». Le scandale tient autant au fait que des personnes ont été abusées, qu’au fait que les responsables n’ont pas réagi suffisamment fermement. Les mesures prises depuis ces vingt dernières années par l’Église en France font que nous sommes dans la même logique. Le travail réalisé par les évêques a pour but de les rendre encore plus réactifs sur ces questions et en particulier pour prendre en compte les victimes n’ayant pas encore pu faire état de la souffrance vécue.

Dans quel état d’esprit les évêques mettent-ils en œuvre ces moyens ?

Je perçois le souci d’une plus grande réactivité de la part des évêques, en particulier concernant les coupables présumés: incitation des personnes à porter plainte et des auteurs à se dénoncer, rapidité à faire un signalement – une fois vérifiée la vraisemblance des faits et étant acquis que seule la justice décide de la prescription – . Je constate, de la part des évêques, un souci d’attention et de justice plus marqué envers les victimes, sans négliger le suivi dû aussi aux personnes pédophiles. Il ne s’agit pas seulement de compassion ou d’une promesse vague de faire quelque chose mais d’un appui déterminé au désir des victimes que justice soit faite et d’un meilleur accompagnement pour les orienter dans les démarches qu’elles ont à vivre. Ces mesures font entrer l’Église dans une culture de rejet de tout ce qui est dissimulation et silence coupable. Elle indique par là un chemin que toute la société doit emprunter.

Et si le Seigneur avait un appel particulier pour moi ?

Contactez la  Pastorale des Jeunes et des Vocations.

Je veux écrire à l’Evêque, comment faire ?

Evêché de Bayeux
1, rue Lambert-Leforestier BP62250
14406 Bayeux cedex.

Je souhaite devenir pape, comment faire ?

Commencez par recevoir le baptême, puis la confirmation, l’eucharistie et la confession régulière. Puis, adressez-vous au service des vocations pour recevoir l’ordination diaconale, puis sacerdotale. Ensuite, devenez un saint prêtre pendant des années et l’Esprit-Saint fera le reste… !

J’aimerais contacter le pape, comment faire ?

Vous trouverez toutes les informations sur le pape sur le site officiel du Vatican.

D’autres questions ?

Adressez un courriel au service de la communication.

Je m'interroge...