L’année jubilaire se termine …

..mais le message de « la Miséricorde » reste. Il est au cœur de l’Evangile. La Cathédrale était un lieu jubilaire. Si ce lieu est très fréquenté, il a été peu vécu comme lieu jubilaire.

Pour notre pôle missionnaire, lors de la journée pour Dieu, très peu de personnes ont répondu et pour la dédicace le nombre a été encore très faible.

Savons-nous accueillir la tendresse, la compassion, l’amour du Seigneur ?

Savons-nous nous reconnaitre pécheurs ?

Savons-nous que nous avons besoin, dans une grande confiance, du pardon du Seigneur ?

Il n’est jamais trop tard pour revenir vers le Seigneur. Les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles sont à accomplir bien en dehors de l’année jubilaire.

Dans toute la semaine, la porte Sainte restera ouverte, il suffit de la pousser, nous pourrons y faire une démarche personnelle.

Père Gérard PITEL, Curé