• Saint Grégoire Palamas

    Etudiant, il fut touché par la quête spirituelle très ardente que connut cette fin de l’empire byzantin.

  • Saint Pierre Fourier

    Fils d’un marchand lorrain, il fit de bonnes études. A vingt ans, il entra chez les Chanoines Réguliers de Saint Augustin.

  • Saint François-Xavier

    ou Xavier. Sixième enfant d’une famille de grande noblesse et de petites ressources, il quitta la Navarre pour faire ses études à l’Université de Paris.

  • Sainte Jeanne de Chantal

    Jeanne-Françoise Frémyot était la fille du président du Parlement de Bourgogne. C’était un catholique intransigeant en cette époque des Guerres de religion. A 20 ans, elle épouse le baron de Chantal qu’elle aima d’un grand amour.

  • Sainte Mechtilde de Hackeborn

    Apparentée aux Hohenstauffen, elle appartenait à une famille puissante.

  • Saint Nicolas de Myre

    Nous ne savons que peu de choses de lui. Il naquit en Asie Mineure, devint évêque de Myre et, à ce titre, il assiste et souscrit au concile de Nicée en 325.

  • Saint Nectaire d’Egine

    Evêque de la Pentapole (Lybie) et fondateur du couvent de la Sainte Trinité à Egine.

  • Saint Félix de Valois

    Né dans une famille princière, il partit à la croisade avec le roi de France Louis VII.

  • Saint Albert le Grand

    De ce jeune étudiant issu d’une famille noble de Bavière, les premières années de sa vie nous sont mal connues.

  • Sainte Elisabeth de Hongrie

    Princesse de Hongrie, elle est fiancée à l’âge de quatre ans et mariée à quatorze au landgrave de Thuringe.