Un nouveau chœur pour la cathédrale de Bayeux

La cathédrale de Bayeux évolue sans cesse depuis sa construction et sa dédicace le 14 juillet 1077. Nous pouvons même dire qu’elle est toujours en chantier. Son chœur va être réaménagé.

 

Pourquoi ?

Suite au concile Vatican II (1962-1965), une estrade et un autel avaient été aménagés pour répondre aux nouvelles orientations liturgiques. Au fil des années, cet ensemble liturgique s’est avéré peu pratique et peu esthétique. Il s’agit maintenant de sortir du provisoire qui dure depuis plus de cinquante ans. Après des études successives, le chantier commencera enfin en janvier 2019 pour s’achever au mois d’octobre. Le chœur de la cathédrale, c’est le cœur de l’Église diocésaine. Le projet de rénovation du mobilier liturgique et de l’autel, ainsi que son rehaussement, permettront d’inscrire durablement dans la cathédrale la marque du concile Vatican II.

 

Y-a-t-il un cahier des charges ?

Ce cahier des charges répond aux orientations du concile Vatican II dans un dialogue constructif entre le clergé affectataire, l’architecte, M. Cyril Boucaud et la direction du patrimoine qui représente l’État propriétaire. Le concile Vatican II a en effet fixé des orientations claires sur l’aménagement des églises, en particulier de la partie qu’on appelle « chœur » et qui en est également le « cœur ». Ces directives ont été rassemblées dans l’introduction au Missel, appelée « Présentation générale du Missel romain ». (PGMR, rééditée en 2002). Un tel aménagement implique une articulation harmonieuse entre trois lieux principaux (l’autel, l’ambon et la cathèdre) et d’autres lieux ou objets (croix, cierge pascal, sièges, cierges, crédence).

 

Quelle est la nature du chantier ?

Ce chantier prévoit de rehausser le sol du chœur et la pose d’un nouveau dallage en pierre de Caen. Mais la principale nouveauté, c’est la mise en place d’un nouveau mobilier liturgique. L’autel aura la forme d’une grande table en pierre avec un piètement en forme de croix grecque. L’ambon sera de la même matière pour montrer le lien entre les deux tables, celle de la Parole et celle de l’Eucharistie. La cathèdre, siège de présidence de l’évêque sera également taillé en pierre blanche en s’inspirant du siège épiscopal de Saint Vigor, sixième évêque du diocèse. Après la réception des travaux, l’autel sera consacré autour de Pâques 2019 par notre évêque.

 

Quel est le coût de cet aménagement ?

Le montant du chantier est évalué à plus de 400 000 €. En participant à l’achèvement du chœur de la cathédrale, vous entrez dans cette longue lignée de bâtisseurs qui ont édifié et embelli cet édifice depuis le XIe siècle. Vous aussi, devenez bâtisseurs de cathédrale en faisant un don en ligne !

P. Laurent Berthout