Qui est l’Esprit Saint que l’on fête à la Pentecôte ?

Il y a des chrétiens qui disent : je vois qui est le Père, je peux comprendre aussi que Jésus est le Fils de Dieu, mais l’Esprit Saint, je ne vois pas trop … Alors qui est-il ?

D’abord c’est l’Esprit Saint de Dieu. Il est la force qui a poussé Jésus, l’Amour qui lui a donné de guérir, de pardonner, de sauver, de faire taire les démons et la tempête.

Il est l’Amour qui unit Jésus et son Père.

Il descend sur Jésus au moment de son baptême sous la forme d’une colombe.

Il n’est pas une énergie dont on peut se recharger comme on charge les batteries de nos smartphones.

Une personne…

L’Esprit Saint n’est pas une idée, c’est quelqu’un. Il est l’amour en personne. Il est possible de lui parler comme à une personne. Il voit, il entend, il parle, il répond. On peut le rendre heureux ou l’attrister, le contrister. Il est une personne qui a sa personnalité. Il a des sentiments. Il a de l’humour. Il désire, il agit librement.

Il est le cadeau que Dieu nous a fait au baptême et à la confirmation. Il est le cadeau de Dieu qui ne nous a pas donné des idées, même originales, mais son Esprit Saint qui est vivant et qui agit en nous. On peut s’adresser à lui, il conduit, il guide, on peut le prier.

Certains ont du mal à voir en lui une personne parce qu’on est habitué à le voir à travers les images que nous donne la Bible : un feu, un vent, une rosée de tendresse, un oiseau. Tout cela semble un peu volatile. Il n’est pas un souffle de ventilateur, ni une énergie cosmique, ni une chaleur de grille-pain, ni un effluve. Il est une personne bien vivante. Il est l’Esprit de Jésus, l’Esprit du Père. Lorsque Jésus parle de l’Esprit Saint, il dit qu’il agira avec force. Il est celui qui déconfine pour pousser au large et rendre témoin de la Résurrection de Jésus.

… qui agit

Le Nouveau Testament utilise des verbes d’action pour parler de lui : il console, il demeure en nous, il témoigne de Jésus, il rappelle la Parole de Jésus, il conduit, il défend comme un avocat, il glorifie Jésus, il confond le monde en matière de mensonge, il conduit à la vérité, il communique ce qui doit venir, il fait de nous des fils et des filles de Dieu, il fait porter du fruit, il enseigne ce que nous devons dire. Tous ces verbes montrent que c’est bien une personne qui agit, qui travaille.

La liturgie dit de lui qu’il est l’hôte très doux de nos âmes.

On reconnaît sa présence, son action à ce qu’il produit en nous : « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi. » (Ga 5,22). Choisissez le fruit qui vous manque ou que vous aimeriez vivre et demandez-le à l’Esprit Saint.

Enfin, comme toute personne, il aime être reconnu, considéré, adoré, aimé. Oui, aimé ! L’Esprit Saint aime être aimé. Alors, à la Pentecôte, cette année, si vous ne l’avez pas encore fait dites-lui que vous l’aimez ! Qu’il devienne l’agent principal de toutes vos entreprises, de toutes vos actions, de vos pensées et de vos paroles ! Bonne fête de Pentecôte !

P. Laurent Lair