Sainte Thérèse s’invite dans Secrets d’Histoire lundi 4 mai

Stéphane Berne et Secrets d’Histoire présentent, lundi 4 mai sur

France 3 à 21h05, un numéro spécial sur sainte Thérèse de

l’Enfant-Jésus, considérée comme la plus grande sainte du XXe

siècle.

 

Si la plus grosse partie du tournage a eu lieu à Lisieux (la maison familiale des Buissonnets, la grande basilique de Lisieux, le Carmel), les caméras ont également sillonné les rues d’Alençon, petite cité où Thérèse a vécu ses premières années. C’est dans cette ville normande que Louis et Zélie Martin, parents de Thérèse et premier couple canonisé de l’histoire de l’Église en 2015, se sont rencontrés, se sont mariés et ont eu leurs neuf enfants.

Des images inédites du Carmel de Lisieux

Antoine de Meaux, rédacteur en chef de l’émission, confirme son émotion lorsqu’il a découvert l’intérieur du couvent où Thérèse a vécu pendant neuf ans. « Quand nous avons contacté les religieuses, nous ne savions pas très bien si elles accepteraient que nous entrions dans leur intimité. C’est un endroit qui reste clos. Finalement, cela s’est incroyablement bien passé. Notre demande leur a été transmise, elles ont discerné et se sont fait conseiller pendant plusieurs semaines puis elles ont fini par accepter de faire entrer nos caméras », raconte-t-il avec enthousiasme. Les équipes ont pu approcher les lieux généralement interdits au public : la cellule de Thérèse, l’infirmerie où elle est décédée, les lieux de vie des religieuses. « Nous avons pu interroger une des sœurs du Carmel et filmer, en silence, leur vie quotidienne », se rappelle avec émotion le rédacteur en chef.

Une figure qui rayonne encore aujourd’hui

Comme point final de ce long périple sur les traces de Thérèse, le documentaire présente le rayonnement post-mortem de la sainte à travers le témoignage de ceux qui ont été touchés au cœur par le message de Thérèse. Ainsi la figure d’Edith Piaf, profondément dévouée à sainte Thérèse depuis sa guérison miraculeuse, ou encore celle, plus étonnante, de François Mitterrand qui, un matin de 1995, toucha, en secret, les reliques de la sainte à Paris. Enfin, certaines personnalités du show-business ont accepté de témoigner face à la caméra de leur attachement pour la petite carmélite, notamment la chanteuse Natasha St-Pier qui a adapté, en 2013, les poèmes de Thérèse en musique dans un album intitulé Vivre d’amour.