Lettre confinement N°3

Télécharger la lettre N°3

Hérouville-Saint-Clair, le 26 mars 2020.

Chers frères et sœurs, chers amis,

Voici donc la 3ème lettre de soutien et de communion pour nous aider mutuellement à vivre le confinement. J’imagine que chacun de vous a trouvé ses marques et s’installe dans ce temps lent et long qui s’ouvre devant nous.

Celles et ceux qui manient l’outil Internet, ainsi que toutes les applications du téléphone et de l’ordinateur doivent bénir le ciel pour cette invention tant décriée parfois, mais qui est un merveilleux moyen de communication pour temps de confinement.

J’en profite pour renouveler l’invitation à vous connecter sur le WhatsApp paroissial : « Ste Marie Portes 2 la Mer ». Pour cela il vous suffit de télécharger l’application WhatsApp dans votre téléphone ou votre ordinateur et ensuite de m’envoyer votre n° de téléphone soit sur mon WhatsApp personnel : Laurent LAIR, soit par mail ou SMS ! 18 personnes sont inscrites pour le moment.

Nous vivons aujourd’hui, ce que vivent les moines et les moniales, à la différence près qu’ils ont choisi le confinement et pas nous ! Néanmoins leur sagesse peut nous aider à vivre ce qui nous est imposé. Après la période de nouveauté qui s’est présentée à nous, nous avons maintenant à vivre une nouvelle attitude psychologique et spirituelle. Il nous faut, comme les contemplatifs, organiser notre temps. Leur vie quotidienne est rythmée par 3 activités : la prière, le travail, le repos. Chacune de leur 24h est rythmée par les 3/8 : 8h pour la célébration, la prière et la méditation de la Parole de Dieu ; 8h, pour le travail au sein de l’abbaye et 8h pour les repas et le repos. C’est un temps équilibré qui permet de tenir dans la durée. Je ne vous invite pas à vivre cela, car chacun a sa vocation, mais vous pouvez néanmoins rythmer vos journées. Vous pouvez les organiser, les planifier sur votre agenda afin de pouvoir y revenir. Il est possible et souhaitable d’organiser aussi le temps de la vie d’une famille confinée. Lorsque je vis mes journées de désert mensuelles à l’abbaye de Soligny-La-Trappe ou bien en retraite en silence, j’organise mes journées et je m’y tiens. Ceci m’aide à tenir bon et à être paisible. Je ne peux que vous inviter à faire cet exercice qui vous aidera à vivre le confinement forcé. C’est une façon de transformer la contrainte en ressource !

Continuons de prier les uns-pour les autres et en particulier pour Émilien qui est en bonnes mains entre celles de ses parents et celles du personnel médical qui l’a pris en charge. Nous avons des armes pour combattre cette maladie : celles des médecins notre prière pour les soutenir dans et cette lutte. La Bible rapporte un événement étonnant : au cours d’une bataille contre les Amalécites, es Hébreux gagnaient la bataille lorsque Moïse avait les bras levés vers le ciel, dès qu’il les abaissait Amalécites gagnaient. Comme il ne pouvait pas les garder toujours le ciel, on le fit asseoir sur une pierre. Aaron et Hour, ses frères lui soutinrent les bras et les hébreux gagnaient la guerre ! (Ex 17,9-13).

Nous qui prions, nous sommes Aaron et Hour, pour qu’avec les médecins, Emilien et sa famille, puissent remporter la victoire sur la maladie. Nous sommes nombreux à les soutenir avec nos armes à nous.

Continuons de téléphoner, d’écrire, d’envoyer des mails, des SMS, des messages de toutes sortes qui font plaisir. Sr Catherine et moi, nous pouvons vous donner des noms et numéros de téléphones de personnes à joindre pour les soutenir. Certains sont très seuls et plusieurs expriment leur grande angoisse, leur inquiétude, leur désarroi devant la progression du virus et du nombre de malades.

Si je peux donner un conseil aux personnes inquiètes ou angoissées, c’est tout simplement de les inviter à ne pas regarder ou écouter les infos plus d’une fois par jour ! Elles sont tellement anxiogènes ! Ce n’est pas du désintérêt, c’est de la protection. Et si la tentation se présente il est possible de dire la prière du cœur : « Seigneur Jésus, viens à mon aide » ou « Père, ne me laisse pas entrer en tentation ». C’est efficace !

Où en êtes-vous de la lecture continue du Nouveau Testament ? Il n’est pas trop tard pour s’y mettre !

 

 

Semaine Sainte

 

Elle approche et vous vous demandez comment elle va se dérouler !

Selon, les indications adressées aux prêtres et aux diacres, par Mgr Boulanger, voici les horaires et les indications pratiques qui vous permettront de vous y associer, sans pouvoir y participer physiquement. Nous prierons avec vous et pour vous à toutes vos intentions.

Dimanche des Rameaux et de la Passion, 5 avril 2020.

  • Michel, Robert, Roger, Jacques et moi nous célébrerons la messe sans peuple à 10h30, à St François.
  • Il n’y aura pas de bénédiction des rameaux. Le premier dimanche après la fin du confinement, nous solenniserons l’entrée des fidèles dans l’église par une procession, rappelant l’entrée de Jésus à Jérusalem, et nous bénirons des rameaux à cette occasion.

 

Messe chrismale

  • Elle sera célébrée le Jeudi de l’Ascension, 21 mai, à 18h00 à la cathédrale, si les mesures de confinement sont levées à cette date.

Jeudi saint, 9 avril 2020

  • Michel, Robert, Roger, Jacques et moi nous concélèbreront la messe de la Cène du Seigneur, sans peuple, à 18h à St François. Le Saint-Sacrement sera conservé dans le tabernacle à l’issue de la messe.

Vendredi saint, 10 avril 2020

  • Il n’y aura pas de Chemin de croix l’après-midi, puisqu’aucun rassemblement n’est permis dans l’église sauf les inhumations avec moins de vingt personnes. Vous pourrez vous associer à l’un des chemins de croix diffusé sur KTO, sur le site du diocèse, sur la TV des sanctuaires de Lourdes ou ailleurs.
  • Michel, Robert,    Roger,    Jacques    et    moi    nous célèbrerons la Passion du Seigneur, sans peuple, à 18h à St François. Dans la prière universelle, nous veillerons à prier pour vous et nous ajouterons une intention particulière pour les malades, les personnels soignants, les victimes du coronavirus et ceux qui se trouvent dans une situation de désarroi.
  • Le chemin de croix et la vénération de la Croix seront transférés à la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix, le 14 septembre.

Vigile pascale, 11 avril 2020 

  • Michel, Robert, Roger, Jacques et moi nous célèbrerons la Vigile pascale à 19h à St François sans peuple.

Sacrements de l’initiation

  • Le baptême des adultes sera célébré à St François à la Pentecôte le 31 mai à10h30.
  • Les scrutins seront célébrés à la fin du temps pascal, à partir de l’Ascension ou du 7e dimanche de Pâques, compte tenu de la prolongation du confinement.
  • Notre évêque a fait le choix de maintenir les confirmations d’adultes à la Vigile de Pentecôte à la cathédrale.
  • Les cloches seront sonnées à Blainville et au Bourg, (sauf Vendredi et Samedi saints), de sorte que vous puissiez vous associer aux célébrations par la prière.

Le jour de Pâques, 12 avril 2020

  • Michel, Robert, Roger, Jacques et moi nous célèbrerons la messe à 10h30 à St François, en présence des 6 religieuses de la paroisse, dont l’évêque nous dit de prendre soin aussi.

Les célébrations du Triduum pascal présidées par notre évêque à la cathédrale seront diffusées sur le site internet du diocèse. Les horaires vous seront donnés prochainement sur ce même site : https://bayeuxlisieux.catholique.fr

 

Le cinquième dimanche de carême est dédié à la solidarité avec les personnes souffrant de la faim et du mal développement.
Chacun chez soi nous pouvons prier pour elles. Nous pouvons aussi, en allant sur le site CCFD-Terre solidaire nous renseigner sur les actions des partenaires du CCFD et faire un don pour les soutenir /
https://ccfd-terresolidaire.org

Monique LEVALOIS 

 

Le diocèse adresse ce communiqué :

Sur proposition de la Conférence des évêques de France, en cette période de confinement, il est offert aux catholiques de participer à ce geste liturgique qu’est la quête en versant leur offrande grâce à une plateforme temporaire de collecte en ligne. Les montants versés sur cette plateforme nationale, rapide et sécurisée, seront intégralement reversés aux diocèses qui, eux-mêmes, les reverseront aux paroisses.
Pour ce faire, une icône a été mise en place en haut à droite sur le bandeau du site Internet du diocèse :
https://donner.catholique.fr/quete/.
Cette icône symbolise une carte de crédit et la mention “Quête” figure en dessous. Il est aussi possible de participer à la quête en téléchargeant sur votre téléphone l’application « La quête ».

Enfin, et surtout n’oubliez pas les gestes barrières et restez chez vous ! Prenez soin de vous, prenez soin des autres et prenez soin de Dieu en vous !

Laurent LAIR

 

Homélie du P. Laurent LAIR pour le 5ème dimanche de Carême

 

J’imagine que l’extrait du livre d’Ézéchiel résonne en vous ! Notre confinement pourrait effectivement s’apparenter à un exil, tel que l’a connu le peuple de Dieu lorsqu’il a été déporté à Babylone. Cela se passait au 6ème siècle avant J-C. Le prophète qui a été déporté lui aussi, fait l’expérience omniprésente de la mort qu’il décrit comme une vallée remplie d’ossements desséchés et de ruines. Dieu, après avoir demandé à Ézéchiel si ces ossements pouvaient revenir à la vie, lui demande alors d’annoncer que le réveil vers la vie va s’accomplir. Et le prophète voit les os se recomposer et se recouvrir de chair. Le Seigneur dit à Ézéchiel que ces ossements qui reprennent vie, représentent le peuple. Le peuple est frappé par le désastre de son exil et a perdu toute espérance. Il est comme mort. C’est son peuple que le Seigneur veut ramener à la vie et à l’espérance. Bien sûr notre situation n’est pas comparable ; nous ne sommes pas en exil, nous sommes confinés. Mais comme les exilés, les migrants d’aujourd’hui, les déplacés, les réfugiés, nous sommes loin de ceux que nous aimons, loin de ceux que nous avons l’habitude de croiser au travail, à l’école, au collège, dans le quartier et ailleurs. Certains parmi nous sont très inquiets, perturbés, voire angoissés, par cette situation que nous n’avons pas encore connue. Même la période de guerre, me disait mon parrain, n’isolait pas totalement les gens. Ici nous sommes, toute proportion gardée, comme en exil. Et le Seigneur, par sa Parole, vient nous ramener à la Vie et à l’Espérance.

Ézéchiel décrit les actions de Dieu : ouvrir les tombeaux, en faire sortir le peuple, le ramener sur le sol d’Israël, lui donner son souffle et l’installer sur cette terre, afin que le peuple le connaisse, Lui son Seigneur. Car Dieu a le projet de se faire connaître et Il le fait en créant et en sauvant l’homme par la puissance de sa Parole : « c’est moi le Seigneur qui parle et qui accomplis ». Nous l’expérimenterons concrètement lorsque nous sortirons de notre confinement forcé.

La résurrection de Lazare, accomplie par Jésus, elle aussi résonne en nous au cœur de notre situation. Jésus rend la vie à son ami Lazare, le frère de ses deux amies Marthe et Marie. Mais auparavant il demande à Marthe si elle croit qu’il est la Résurrection et la Vie. Cette question, c’est la question qui est posée aux catéchumènes avant d’être baptisés au cours de la nuit pascale : crois-tu au Christ ? Nous sommes là au cœur de la foi chrétienne exprimée par Marthe : « Je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu qui vient dans le monde ». Mais avant de dire cela, Marthe avait exprimé une croyance assez largement répandue à l’époque dans le monde juif : la résurrection au dernier jour. Elle avait bien appris son catéchisme juif ! Elle disait ce qu’on lui avait enseigné. Et elle y croyait vraisemblablement, en toute bonne foi. Mais la foi chrétienne est d’un autre ordre. Elle n’est pas une adhésion à une idée, une doctrine, un catéchisme ! La foi chrétienne est une relation à quelqu’un, vivant, en qui on met toute sa confiance, une confiance absolue puisqu’on reconnaît qu’Il vient de Dieu. Plusieurs fois dans l’évangile Jésus dit : « Je suis » : je suis la lumière du monde ; je suis le vrai berger ;Je suis la porte des brebis ; je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; je suis la vigne ; avant qu’Abraham fut :

« je suis » ; je suis la Résurrection et la Vie, … autant de rappels du nom « Je suis » que Dieu avait révélé à Moïse. Cela conduira d’ailleurs Jésus à être accusé de blasphème et condamné à mort.

Ici, Jésus rappelle Lazare à la vie, une vie corporelle qui devra quand même finir un jour, pour la deuxième fois ! Il montre ainsi qu’il est le Maître de la vie et de la mort. Sa propre résurrection en sera la preuve dernière, la preuve finale et c’est à partir de Pâques que les disciples assimileront petit à petit ses paroles et ses actes, et que grandira la conviction qu’il est bien le Fils de Dieu venant en ce monde. C’est à partir, c’est grâce à la lumière de sa résurrection qu’ils comprendront que Jésus est bien ce qu’a dit un centurion romain (un païen) au pied de la croix : vraiment cet homme était le Fils de Dieu !

En ce temps de pandémie mondiale, temps d’épreuve pour notre humanité, et pour chacun de nous, les croyants, la question nous est à nouveau posée : Crois-tu au Christ présent dans notre histoire collective et personnelle ? Crois-tu à son œuvre dans notre vie ? Crois-tu en son amour ? Crois-tu en lui ? Crois-tu qu’Il puisse faire renaître en toi l’espérance ?

Et si ce temps de confinement qui nous est donné pouvait être un temps propice à nourrir notre foi ? Comment ? Par la lecture de la Parole de Dieu, l’Évangile (pourquoi ne pas commencer la lecture continue du Nouveau Testament, par exemple ?) Par la prière. Par la lecture d’un livre de spiritualité. Par l’échange avec d’autres grâce aux moyens de communication qui sont à notre disposition. Par l’attention à tous les gestes de bonté, de dévouement, de service, de solidarité dont nous sommes témoins autour de nous et diffusés par les médias.

La résurrection n’est pas un miracle opéré à la manière de « Joséphine, ange gardien ». La résurrection est à l’œuvre en nous et autour de nous. Elle se manifeste sous nos yeux tous les jours lorsque l’Amour est vécu concrètement au quotidien. Alors elle fait naître la paix, la joie, l’espérance, la Vie !

 

Bon confinement avec Lui !

Il n’est contagieux que de son

Amour et de sa Vie !

 

Carte de la paroisse

Horaires des messes

Retrouvez les horaires des messes sur EgliseInfo, le site national.

Contact

Eglise St François
Place François Mitterrand - Hérouville St Clair
02 31 43 92 91
Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 17h à 18h30
Mercredi de 15h à 17h

Eglise Saint Gerbold à Blainville
Presbytère
06 31 84 56 94
Jeudi de 17h30 à 18h30

Eglise Saint Bernard à la Pierre Heuzé
21, place Champlain
Caen
06 31 74 86 20
Jeudi de 17h à 18h

Equipe

P. Laurent Lair, curé
605 Belles Portes
14200 Hérouville-Saint-Clair
06 79 50 28 25
lair.laurent@orange.fr

 

P. Michel Lemasson
prêtre coopérateur
605 Belles Portes
14200 Hérouville-Saint-Clair
06 84 03 36 74
michel_lemasson@hotmail.com

 

Soeur Catherine Cormerais
Carmélite de St Joseph
Permanente pastorale
6, place François Mitterrand
14200 Hérouville-Saint-Clair
02 31 43 92 91
saintemarie@bayeuxlisieux.catholique.fr

Journal paroissial

Télécharger le journal paroissial de mars 2020.