Jean-Jacques Rousseau, lecteur des évangiles

Salle C du CET à 20h30

Conférence de M. Vincent Lemière

 

ROUSSEAU Jean-Jacques. Tout le monde connaît ce nom et croît connaître la pensée de l’homme qui signe ses écrits de ce nom auquel il accole souvent la mention Citoyen de Genève. Il serait le philosophe de la nature voulant que nous retrouvions une vie plus naturelle, vivant simplement comme des bons sauvages. Voltaire écrira à propos du Discours de Rousseau  sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes : « On n’a jamais employé tant d’esprit à vouloir nous rendre Bêtes. Il prend envie de marcher à quatre pattes quand on lit votre ouvrage ». Est-ce seulement parce que Rousseau se serait fait le critique féroce d’une société aux mœurs dépravés et le chantre d’un retour à la nature que ses écrits principaux, le Contrat social et l’Emile, ou De l’Education, auraient été condamnés par les autorités civiles et religieuses, brulés en place publique ? Il ne cesse, en effet, de critiquer ce qu’il nomme la religion des prêtres  qui se serait éloignée du Jésus de l’évangile, dénaturant l’esprit de la vraie foi, celle qui vient du cœur. Dans quasiment tous ses livres Rousseau revendique toujours sa foi dans le témoignage des évangélistes et s’en inspire pour écrire son œuvre. Rousseau est-il donc vraiment le penseur d’une foi en Dieu, née du cœur de l’homme sans qu’elle ait besoin de l’Eglise pour être vécue en toute vérité ?

Rousseau tract

 

Participation libre

icone facebook
icone video

Contact

Centre d'Etudes Théologiques
3, rue Nicolas Oresme
BP 6087 14063 Caen Cedex 4
tel.: 0231732215
theologie.caen.ceth@gmail.com

Accès rapide

Accès au site complet de la Bibliothèque du CET, informations sur les acquisitions récentes, possibilité d'emprunter des livres, de consulter des revues :  Bibliothèque St-Jean-Eudes

Informations concernant les trois diocèses dont dépend le CET :

Bayeux ; Séez ; Coutances-Avranches

Voir l'agenda complet.

Appel aux dons