Témoignages

Apprendre à trouver les mots pour témoigner avec discernement

Les quelques témoignages collectés ci-dessous illustrent les divers types de public venant au CET : certains viennent à titre personnel pour simplement trouver les mots pour témoigner, d’autres viennent dans le cadre d’une mission ecclésiale (il peut s’agir alors de formation professionnelle), d’autres enfin pour approfondir leur foi. Dans tous les cas il s’agit d’une expérience spirituelle forte et d’une prise de recul permettant d’éviter tout « prêt à penser ». Grandir dans la compréhension de la foi permet de mieux discerner et accompagner avec miséricorde et vérité, maturation et tendresse pour soi-même et pour les autres.

Voici tout d’abord le témoignage vidéo d’Alexandra Slaby : ici

« Arrivée au Centre d’études en 2015 pour mieux comprendre ma foi, j’ai pu l’année suivante intégrer mon cursus d’études dans mon poste de CPE. Cette formation professionnelle m’a donné des bases solides pour les temps de réflexion que je construis en animation pastorale, mais aussi pour aborder avec justesse et vérité toutes les thématiques qui interrogent les jeunes que j’encadre. Cette opportunité de me former, et de passer le DUET obtenu en juin 2017, m’a donc permis non seulement d’approfondir ma vie chrétienne mais aussi de mieux savoir en témoigner et la partager. » Cécile Solaux (Bayeux et Lisieux)

« L’enseignement du CETh est pour moi, laïc marié, la grâce d’approfondir ma foi, afin qu’elle entre dans la réalité de ma vie. C’est ainsi l’occasion d’une conversion vers une vie davantage en vérité avec soi-même et conformée au Christ. Les intervenants m’aident à faire face aux interrogations, aux affirmations, voire aux agressions du monde. Enfin, c’est une forme d’engagement de fidélité à Dieu, qui libère, transfigure, ressuscite. Le CETh me permet donc de grandir dans la foi, dans la vie de l’Église, dans la connaissance de soi et de Dieu afin d’être un témoin véritable de l’amour de Dieu pour le monde. » Romain Bastard, étudiant à plein temps (Coutances)

« Je venais chercher des réponses à certaines questions que me posaient les enfants du catéchisme et j’y ai trouvé bien plus! Les cours me permettent d’approfondir ma foi, de tenter de mieux appréhender le mystère de Dieu, de connaitre l’histoire de l’Église, des sacrements… Les réponses suscitent d’autres questions…. C’est sans fin! Comme l’amour de Dieu pour chacun de nous. Chaque étudiant va à son rythme et l’ambiance est très conviviale, bienveillante et c’est avec plaisir que nous nous retrouvons chaque semaine. Début juin, j’ai postulé et obtenu un poste d’APS (adjointe en pastorale scolaire), ce que je n’aurais jamais osé faire sans avoir suivi cette formation que je compte  poursuive ! » Agathe Leclerc, Adjointe en Pastorale scolaire à Caen

« Nous avons eu beaucoup de chance qu’une antenne du CET s’ouvre sur Granville. J’ai pu suivre lasession du soir sur le Kerygme et j’ai bien apprécié les deux approches historique et théologique. Elles se complètent et m’ont permis de porter un regard différent sur l’Écriture. » Pierre Fourquemin (Coutances)

« Universitaire, maître de conférences en anglais, j’ai suivi au CETh des formations en philosophie, théologie morale, spiritualité et patristique. Quel privilège de recevoir des enseignements de spécialistes chrétiens qui partagent leur savoir avec clarté et joie. Ces enseignements non seulement clarifient ma compréhension de ma foi, mais enrichissent considérablement ma culture théologique et spirituelle, et m’aident à parler de l’Église et de la religion lorsque l’occasion s’en présente dans mes cours de civilisation des pays anglophones. Les professeurs que j’y côtoie me fournissent enfin des modèles d’universitaires chrétiens. N’attendez pas la retraite pour profiter de l’offre si riche de formation chrétienne du CETh ; les fruits en sont à cueillir dès maintenant dans la vie active de chacun ! Alexandra Slaby (Bayeux et Lisieux)

Ayant découvert le CET par quelques conférences, je souhaitais participer aux cours mais l’éloignement me freinait (j’habite Cherbourg). J’ai finalement passé le pas et j’avoue que c’est sans regret. Chaque mardi, c’est avec plaisir que je me rends au CET. Les cours permettent d’aller aux fondements de la foi, de trouver des réponses, parfois même à des questions que l’on ne soupçonne pas, tout cela dans une atmosphère à la fois studieuse et fraternelle qui donne envie d’aller encore plus loin. Alors suite l’année prochaine. Laurence Banalec (Coutances)

« Dès le début de la retraite, j’ai choisi d’être étudiant à plein temps et non  pas de « picorer » dans l’offre de cours au gré des envies. Certes, c’est prenant et le programme est imposé !  Mais entrer dans ce parcours est une expérience riche parce que fondée sur la durée, sur l’exigence et sur la cohérence avec la foi. S’initier aux Pères de l’Église, étudier minutieusement l’Évangile selon Marc, suivre l’évolution de la doctrine de la grâce depuis saint Augustin, entrer dans les textes de Vatican II, faire le lien avec Laudato si’, entrer dans la socio-anthropologie des religions au 20ème siècle … cela peut sembler hétérogène. Il n’en est rien puisque, comme le répète le pape François, « tout est lié ». Pierre Devallois, (Séez)

Quel bonheur de prendre la route chaque mardi pour me rendre au CET ! Cet espace de réflexion, de découverte et d’approfondissement autour de la Parole de Dieu représente pour moi une véritable bouffée d’oxygène… »spirituelle ». La qualité des cours, des intervenants passionnés par leur sujet, les échanges et les confrontations de points de vue entre étudiants, nourrissent ma foi et confortent mon espérance. Anne Marie de Jaegher (Séez)

Chaque semaine, mon diocèse m’envoie suivre une journée de formation au CET pour compléter mes connaissances théologiques et enrichir ma foi. J’ai découvert des enseignements très denses, des professeurs enthousiastes et animés, qui aiguisent ma curiosité. Chrétienne, et donc chercheuse de Dieu, cet apprentissage me donne un éclairage nouveau sur les Écritures et sur les racines de notre religion. J’aime tout particulièrement le cours sur les Pères de l’Église et les différents choix éclairés de l’Église. Impossible de rester sur sa faim. Claire-Anne Baron (Coutances)

Jeune retraité, j’aspirais depuis des années à connaître l’histoire du peuple d’Israël et surtout celle des prophètes. C’est avec plaisir que j’ai redécouvert ces pages de l’Ancien Testament où Dieu se manifeste à son peuple pour lui donner la vie en plénitude. Heureux de cette première expérience, j’ai continué par l’étude de l’Évangile de Matthieu. Cette lecture critique de la Parole de Dieu m’a enrichi et me permet d’en avoir une approche plus actuelle. Les conférences et les enseignements donnés au CET sont d’une grande richesse pour notre communauté chrétienne et pour nous, chrétiens qui désirons annoncer le Christ aujourd’hui. Marc L’Hirondel (Bayeux et Lisieux)