Dimanche de la santé

Dimanche de la santé
7 février 2021

« Tout le monde te cherche »

Pourquoi un dimanche de la santé ?

La santé est un don, la possibilité de vivre en paix, d’avoir de quoi construire et réaliser sa vie, d’être en forme autant qu’il est possible, physiquement, psychiquement, socialement, tout cela c’est la santé. Et la santé, c’est aussi cette possibilité de rebondir, au cœur des épreuves, malgré les difficultés, et de goûter chaque matin la vie, même si on est fragile, même si on est un peu « cabossé ». Car la santé touche de vastes territoires et concerne la totalité de l’être.
Le dimanche de la santé est une occasion d’inviter tous les chrétiens à réfléchir sur leur santé, ce bien qui nous est donné et que nous devons sauvegarder pour être utiles à nos frères. Une intention de prière ne suffit pas ! Nous sommes tous concernés. Partout où nos vies nous conduisent, c’est là que nous devons accueillir l’autre, toute personne fragile, malade ou en situation de handicap.

Et dans notre paroisse ?

Le Service Evangélique auprès des Malades (SEM), une équipe de bénévoles, se retrouve régulièrement pour organiser chaque semaine des visites auprès de gens pour qui le quotidien est plus compliqué. A domicile ou en maison de retraite, pour beaucoup de personnes qui ne peuvent rejoindre la communauté paroissiale comme elles le voudraient.
Ne laissons personne à l’écart et signalons à l’équipe SEM de la paroisse toute personne désirant recevoir une visite, la communion, prier ou simplement des nouvelles de la paroisse.

« Tout le monde te cherche ». (Mc 1, 37)

Cette affirmation des disciples laisse entendre que le passage du Christ sur les chemins de Galilée ne laisse personne indifférent. Il guérit, il relève, il expulse les démons. L’Espérance messianique se réalise, le règne de Dieu se fait proche et l’Evangile est annoncé aux plus fragiles.
Notre présence auprès de frères ‘fragiles’, au nom de la mission confiée par l’Eglise, est signifiante. Elle est présence évangélique et nous avons raison d’insister sur la dimension sacramentelle de la visite. Avec ces personnes fragilisées que nous rencontrons, nous nous faisons faibles, y compris dans le désir de leur faire connaitre Celui qui nous sauve. La frontière est fragile entre humilité, respect et timidité. Notre véritable audace est de tenir dans la fidélité, d’être là, y compris dans le silence, mais jamais dans l’indifférence.
Que ce dimanche de la santé, proposé aux communautés chrétiennes, creuse en chacun le désir d’être présent là où la soif de vivre est mise en question. A la suite du Christ, animé par son Esprit, devenir simplement « une présence qui fait du bien ».
Aujourd’hui, quand le monde entier est dévasté par une pandémie, nous sommes dans l’émerveillement du dévouement des soignants, de la créativité humaine pour inventer des gestes de solidarité et de proximité ‘autrement’. Gestes de profonde humanité qui révèlent l’étincelle divine qui habite tout un chacun, quelle que soit sa foi ou sa croyance.
Oui tout le monde te cherche Seigneur… Aide-nous à croire que Tu es présent dans nos vies et que Toi aussi, sans Te lasser, Tu nous cherches…
Extraits du livret « Dimanche de la santé 2021 » édité par la Pastorale de la Santé

Méditation priante des lectures :

« Parle Seigneur ton serviteur écoute » (1 Sam 3,9)
Aujourd’hui, le Seigneur parle à ceux qui le cherchent.
Demandons-lui de rendre nos cœurs disponibles pour recevoir Sa parole.

« Vraiment la vie de l’Homme sur la terre est une corvée » :
La vie n’est pas qu’un chemin de pâquerettes sous le soleil de printemps ; elle exige souvent de tenir bon et de chercher le sens des épreuves que nous rencontrons.
Seigneur Jésus, Tu as partagé notre vie jusque dans la souffrance la plus intolérable. Nous te confions ceux qui considèrent leur vie comme une corvée.

« Je ne compte que des nuits de souffrance, je suis envahi de cauchemars jusqu’à l’aube » :
Les jours difficiles sont suivis de nuits compliquées où il est pénible de trouver le repos nécessaire pour faire face.
Seigneur Jésus, Tu as traversé la nuit de la souffrance, la nuit de l’agonie. Nous te confions les personnes malades, âgées, isolées, handicapées qui désespèrent d’aller mieux, ceux qui se savent perdus.

« Il guérit les cœurs brisés et soigne leurs blessures » :
Le Seigneur est à nos côtés pour affronter le mal. Il a toujours lutté contre ce qui empêche d’être heureux, rendant la vue aux aveugles, faisant danser les boiteux, réconciliant et rendant la vie à ceux qui meurent.
Seigneur Jésus, sur les chemins de Galilée, Tu as guéri les malades que l’on Te présentait. Nous te confions celles et ceux qui en ton nom s’approchent des personnes fragiles dans les équipes d’aumônerie ou bien du SEM.

« La belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt on parla à Jésus de la malade » :
Ce « on » qui parle à Jésus de la belle-mère de Simon peut être moi, toi, l’aide-soignante ou le bénévole qui visite les malades. Ce « on » est celui qui « prend-soin ».
Seigneur Jésus, nombre de tes rencontres avec les malades sont passées par des intermédiaires. Nous Te confions ceux qui habitent nos cœurs et pour lesquels nous sommes soucieux.

« Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta et elle les servait » :
Oui, le Seigneur combat le mal et nous permet de le traverser ! Oui le Seigneur donne du sens à ce qui nous accable ! Reprenons le verset du psaume : « Il est grand il est fort notre maître »
Seigneur Jésus, ces mois de pandémie et d’angoisse ont secoué le monde, ont soulevé bien des questions. Nous Te confions ceux qui Te cherchent, ceux qui veulent Te RE-trouver, Te prier.

« Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladie et Il expulsa beaucoup de démons » :
Le Seigneur donne toujours en abondance, sans compter, sans conditions. Il ne veut pas de tourments, de divisions, de doutes. C’est pour cela qu’il expulse les démons.
Seigneur Jésus, cette pandémie a vu se mobiliser de nombreux volontaires. Nous Te confions tous les hommes de bonne volonté, que Ton esprit habite leur cœur.

Tout le monde Te cherche :
Seigneur, nous te rendons grâce pour Ta parole qui soutient et réconforte.
Nous entendons à nouveau que Tu es là, avec nous, et que Tu vois ce que nous vivons.

Extraits du livret « Dimanche de la santé 2021 » édité par la Pastorale de la Santé

Logo pasto santé

Contact

Pastorale de la Santé
Maison Diocésaine
1, rue Nicolas Oresme
BP 6298
14067 Caen cedex
02 31 29 35 19
sante@bayeuxlisieux.catholique.fr

Responsables diocésains :

DDPS - Déléguée Diocésaine à la Pastorale de la Santé : Emmanuelle de Pesquidoux : 02 31 29 35 00
AH - Aumôneries Hospitalières : Yvanne Marie : 02 31 29 35 00
PPH - Pastorale des Personnes Handicapées : Marc Gavard : 06 17 57 69 77
SEM - Service Évangélique des Malades : Brigitte Castel : 06 68 92 56 84

Mouvements partenaires

Hospitalité Diocésaine Notre-Dame de Lourdes : Pèlerinage à Lourdes des personnes malades ou handicapées

PPH-Sceji : (Service Catholique de l’Enfance et de la Jeunesse Inadaptée)

FCPMH : Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées

L’ATELIER DES OISEAUX : « Liberté - diversité - envol »

EPHETA : « Une porte ouverte aux blessés de la vie, blessés du cœur et de l'âme. »

RELAIS LUMIÈRE ESPÉRANCE : « Un soutien spirituel aux proches de malades psychiques »

LOURDES CANCER ESPÉRANCE : « Dialogue, partage, solidarité, prière, service… Ensemble, nous sommes plus forts ! »

Sacrement des malades

Recevoir le sacrements des malades : c'est possible...

Pour cela vous devez prendre contact avec, suivant le cas, votre paroisse, ou bien l’aumônerie de l'établissement d'hospitalisation.

Les contacts des paroisses sont disponibles sur la page "Paroisses" de ce site Internet

Calendrier du service santé

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31