• Saints Serge et Bacchus

    Martyrs. On vénérait leur tombe à 200 kilomètres à l’est d’Alep en Syrie, dès la fin du 3ème ou du début du 4ème siècle.

  • Sainte Thérèse de l’enfant Jésus

    Thérèse Martin est la cinquième et dernière fille d’une famille chrétienne où elle grandit « entourée d’amour ». Elle a 4 ans quand la mort de sa mère introduit une brisure dans sa vie.

  • Sainte Réparate

    Martyrisée à 15 ans à Césarée de Palestine. Son corps serait arrivé à Nice dans une barque guidée par une colombe et fleurie de roses, de lys et de palmes. Nice s’en souvient et la vénère avec fidélité.

  • Saint Bruno

    Il avait tout pour faire une belle carrière d’universitaire ecclésiastique, ce fils d’un riche marchand des bords du Rhin.

  • Saint Janvier

    Il vient en tête de la cinquantaine de patrons célestes que les habitants de Naples se sont donnés.

  • Saint Joseph de Cupertino

    Joseph Desa est né à Cupertino dans les Pouilles (Italie) dans une famille très pauvre où il reçut une éducation très pieuse de sa mère qui était tertiaire de saint François.

  • Les saints Anges gardiens

    Saint Bernard avait une grande dévotion « pour ces princes du Royaume de Dieu qui sont assidûment autour de nous ». Le pape Paul V, en 1608, établira cette fête en leur honneur.

  • Saint François d’Assise

    Né à Assise au foyer de Pierre Bernardone et de Dame Pica, François vit d’abord une jeunesse folle. Participant à la guerre entre Assise et Pérouse, il est fait prisonnier.

  • Saint Constant

    Il était sacristain de l’église Saint-Etienne d’Ancône en Italie et avait une foi « à déplacer les montagnes » selon la parole de l’Evangile.

  • Saint Maurice

    et ses compagnons, martyrs à Agaune, devenu depuis Saint-Maurice en Valais.