Le moment favorable !

Le mercredi des cendres, l’apôtre Paul nous le disait clairement : « Voici maintenant le moment favorable ». Nous devons recevoir ces paroles en pensant à ce temps du carême dans lequel nous sommes plongés. C’est un temps favorable au plan personnel, mais aussi au plan ecclésial.

Un triple appel

Sur le plan personnel, il revient à chacun de répondre au triple appel à la prière, au partage et au jeûne. Mesurons la chance qui nous est donnée de vivre ainsi une « opération vérité » nous renvoyant aux dimensions essentielles de nos existences. Bien de nos contemporains aimeraient certainement pourvoir bénéficier d’un tel exercice. Nos vies sont souvent dispersées, nous ne nous appartenons plus, nous ne maîtrisons pas toujours ni ce que nous faisons ni ce que nous sommes. Accueillons ce bienheureux temps du carême pour discerner les justes conversions que le Seigneur attend de nous. La vie chrétienne se déploie dans des dimensions bien plus larges que ce à quoi nous la cantonnons parfois, le carême nous conduit au large.

Se libérer des tentations

Mais le temps du carême a aussi une dimension ecclésiale. Nous ne sommes pas engagés dans une aventure solitaire. Si chacun a besoin de se convertir, c’est toute l’Église qui en bénéficiera. Nous traversons une période où nous sentons la barque de Pierre souvent ballotée par des vents contraires. Ce sont des vents extérieurs, certains aspects de la vie du monde nous déstabilisent. La crise sanitaire associée à une crise financière, sociale et morale peuvent bien légitimement nous inquiéter. Sur qui allons-nous assoir notre confiance, de qui recevons-nous cette assurance si ce n’est de l’Église notre Mère ?

Mais il arrive aussi des vents qui ballotent la barque de Pierre viennent de l’intérieur. Ce sont ces forces du découragement ou ces forces de désunion qui hélas font aussi leur chemin dans notre Église. Le temps du carême nous invite à nous libérer de ces tentations.

N’oublions pas que le carême a surtout été voulu pour nos frères et sœurs catéchumènes. Ils se préparent à recevoir la grâce du baptême, faisons tout pour qu’ils entrent dans une Église de la confiance et de l’espérance.

Telle est aussi notre prière en ce temps des quarante jours.

+ Jacques Habert
Évêque de Bayeux et Lisieux

 

Editos

Les derniers editos de notre évêque

Contact

Un problème avec votre abonnement ?

Contactez Marylène Vally au 02 31 29 20 13

Equipe

Directeur de la publication : Père Xavier Signargout

Comité de rédaction : P. Xavier Signargout, P. Laurent Berthout, Pascaline Lano, Marc Gavard, Daniel Hinard, Clémence Allix, Christian Alleaume, Alexandre Barbé
journal@bayeuxlisieux.catholique.fr